Quoyle sortit du bureau. Des accidents de voiture. Contempla les annuaires du téléphone en morceaux.
     "Quoyle! chuchota Nutbeem. Ohé, Quoyle, tu ne vas pas te mettre à pleurnicher devant nous, j'espère? Tu ne vas pas repartir dare-dare aux Etats-Unis, n'est-ce pas? On compte sur toi, Quoyle. On a édifié un vrai culte du cargo autour de ta personne, Quoyle."
     Jack Buggit entrouvrit la porte vitrée de son bureau et passa la tête.
     "Billy! Est-ce qu'Elvis a eu ses petits?
     - Ouais, la semaine dernière. Trois. Tous les trois noirs avec des pattes blanches.
     - Bon, j'en prends un." La porte se referma.

in Noeuds et dénouement, E. Annie Proulx

blog___dieu_cargo2

     Des siècles durant, personne n'avait brisé l'isolement des autochtones, et soudain les militaires anglais débarquent, construisent une base, installent un émetteur radio et une pluie de parachutes amène du ravitaillement. Après un temps de réflexion, les autochtones fabriquent des imitations d'antennes en bambou, des répliques d'émetteurs avec des cartons, des contres à vêtements et des bouts de tubes de cuivre jetés par les Anglais, et même un cahier de notes imitant le manuel de cryptage.
     Devant leurs antennes et leurs cartons, ils maintiendront un dialogue lucide en établissant des listes de demandes et en expliquant aux dieux qu'ils sont bien plus humains que les Anglais. Ils prieront les cartons pour leur demander que les oiseaux géants leur envoient les boîtes de conserve, les sachets de chips, les pots de confiture de fraise, les canots pneumatiques avec des moteurs hors bord, les hamacs, les fusils, les cannes à pêche.

in Nous revenons comme des ombres, Taïbo II

blog___dieu_cargo3