blog___eden9Détour en Asie centrale, où le nomad envoie Kenji récupérer la pasionaria du mouvement indépendantiste local, Marie-Anne. Les luttes d'influence des groupes qui se déchirent la planète prennent un tour plus franchement géopolitique, les aions du Propater font un carnage sous l'oeil des caméras, le closer virus mute une nouvelle fois, et tout le monde meurt - ou presque.

J'ai l'impression que ce volume est encore plus violent que les précédents - ce qui commence à faire trop... Mais les thèmes abordés sont si forts, les enjeux si prenants, et les multiples héros si intéressants (même s'ils ne sont pas toujours attachants), que je ne vais pas encore décrocher. Pas tout de suite.


It's an endless world... tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6, tome 7, tome 8...