blog___gandaharGandahar, c'est un somptueux territoire de fantasy, une folie de technologie végétale et animale, un paradis écolo sous acide. Mais cette douceur de vivre un peu décadente est menacée par d'étranges mouvements aux frontières: des hommes-machines se prépareraient à envahir le royaume. Sylvin Lanvère, envoyé en reconnaissance par la reine Ambisextra, se fait bien vite rattraper par la guerre. Mais au cours de sa mission, il aura le temps de rencontrer des cousins reniés, un dragon en veine d'adoption, une très jolie fille bleue, des durs vraiment pas tendres, ainsi que le fascinant et mystérieux Métamorphe.

Roman d'aventures, réflexion écologique, interrogation sur le temps et la mémoire, Gandahar est à la croisée de la fantasy et de la SF. Son esthétique "flower power" ne m'a pas emballée: je préfère largement les polars glauques et futuristes d'Andrevon, comme Shukran ou Le travail du Furet. Mais une sublime trouvaille sauve le roman de la facilité et de la désuétude: un Métamorphe que j'aimerais voir dessiné par Miyasaki, tant il est grandiose - et que j'aimerais rencontrer, au moins en rêve...