blog___ab_me"Dieu du Ciel, Frank! Jamais je n'aurais pensé vous voir un jour boire de l'alcool. Que vous arrive-t-il?"

Je ne sais pas l'effet que vous fait cette phrase. Moi, quand mes yeux sont tombés dessus, en feuilletant le roman, j'ai flairé le faux polar, un surjeu plein d'auto-dérision, bref, un chouette moment au coin du feu...

Tant pis pour le suspense, je vous le dis tout de suite: j'avais tort. Au seuil de l'abîme est un vrai roman policier, avec un lieu plus ou moins clos, un crime atrocement compliqué, des motivations obscures, des indices trompeurs, un héros vraiment très malin, et un dénouement, comme de juste, in extremis. C'est plein de prestidigitation, de magie, de fantômes, de pas qui s'arrêtent au milieu de nulle part, qui déplacent le roman policier sur le territoire du fantastique. Et c'est remarquablement ennuyeux.