30 septembre 2007

La Zone du Dehors, Alain Damasio

Cette note, je ne veux pas l'écrire, moins que toute autre. Mais demain je ne me sentirai pas (et ne serai pas) davantage capable de la faire. Et il est impossible qu'ici, précisément ici, pour cette note-ci, je choisisse la facilité de l'omission. Alors tant pis. Je ne vous parlerai pas de Cerclon I, utopie aboutie, démocratie parfaite, cercle de civilisation tracé sur un monde rouge, âpre et hostile. Je ne vous parlerai pas des Cercloniens, ses habitants clastrés qui se coulent dans le modèle panoptique où tout le monde... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:11 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

24 septembre 2007

De Na'ya Lune à Majipoor

"Lisey attendit. Elle n'avait pas préparé ce qu'elle allait dire. Encore une Règle d'Or des Landon: tu prépares ta diatribe seulement en cas de litige. Mais quand t'es vraiment furax - quand t'es parti pour tailler un nouveau costard à quelqu'un, comme dirait l'autre - vaut mieux en général laisser gonfler le flot et puis lâcher les vannes.Elle resta donc assise là, cerveau prudemment vide, à faire tournoyer son paquet de cigarettes. Vrrrr-vrrrr-vrrrr." Histoire de Lisey, Stephen King "Il se demanda ce qu'il... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
22 septembre 2007

Du sirop pour les guêpes, San Antonio

J'étais certaine de détester, mais enfin, le plus bête avec les préjugés, c'est que le plus souvent, ils sont parfaitement injustifiés. Donc l'occasion a fait que Du sirop pour les guêpes m'est tombé entre les mains, et que je l'ai lu, sans trop savoir à quoi m'attendre non plus, mais avec relativement de bonne volonté. Et maintenant que je l'ai lu, je n'aime toujours pas, mais au moins je sais pourquoi. Parc que c'est assez nullard, côté scénario. Parce qu'au niveau du discours, c'est sexiste à toutes les pages, xénophobe quand... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:28 - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Citations

Aujourd'hui, je vais vous demander de travailler... Si vous êtes du genre à avoir un petit carnet. Et si vous êtes du genre à noter, dans ce petit carnet, de jolis mots et des citations qui vous parlent. J'aimerais que vous me donniez des citations que vous aimez sur la lecture et le plaisir de lire - car ma recherche google est plutôt désespérante.
Posté par ekwerkwe à 08:55 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
20 septembre 2007

Goomaa

Ca me consterne mais ça m'amuse... Quoi? Ben: ça!
Posté par ekwerkwe à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2007

Tess of the d'Urbervilles, Thomas Hardy

Ce roman, c'est l'histoire d'une fleur des champs, d'une femme pure victime de la cruauté et de l'étroitesse de vue et de coeur de la société anglaise du XIXème siècle. Envoyée par ses parents, naïvement calculateurs, chez leurs riches "cousins", Tess n'est pas de taille face à la corruption d'Alex d'Urberville. Et quand elle pense pouvoir oublier, puis se faire pardonner sa "faute" par celui qu'elle aime réellement, Angel Clare, elle se heurte finalement à la même insensibilité: les deux... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

19 septembre 2007

Speaking with the angel, edited by Nick Hornby

Nick Hornby, un auteur que je ne connais pas (encore) a ressemblé ces nouvelles inédites, pour une bonne cause, qui n'est pas l'intérêt principal du bouquin. Pour la plupart, je ne connaissais pas (ou mal) les auteurs, mais j'en avais entendu parler, bien sûr - et je suis toujours un peu méfiante envers ces "auteurs à la mode", qui ont des préoccupations très éloignées de ce que je recherche en littérature, et qui se prêtent un peu trop complaisamment à mon goût au cirque médiatique, comme des éléphants... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2007

Au seuil de l'abîme, Hake Talbot

"Dieu du Ciel, Frank! Jamais je n'aurais pensé vous voir un jour boire de l'alcool. Que vous arrive-t-il?" Je ne sais pas l'effet que vous fait cette phrase. Moi, quand mes yeux sont tombés dessus, en feuilletant le roman, j'ai flairé le faux polar, un surjeu plein d'auto-dérision, bref, un chouette moment au coin du feu... Tant pis pour le suspense, je vous le dis tout de suite: j'avais tort. Au seuil de l'abîme est un vrai roman policier, avec un lieu plus ou moins clos, un crime atrocement compliqué, des motivations... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
17 septembre 2007

La grammaire est une chanson douce, Erik Orsenna

Certains livres m'ont à l'usure... "On" m'en parle, beaucoup... Et un jour l'occasion se présente. Je lis davantage pour savoir que par envie. Parfois je regrette, parfois pas. Et effectivement, je n'ai pas regretté d'avoir lu celui-ci. Déjà parce qu'il est si court, si léger, que je ne pouvais avoir l'impression de perdre mon temps. Et puis parce qu'il parle du plaisir que l'on éprouve à manipuler les mots, à les dire, à les accorder, à les écrire. Et enfin de leurs pouvoirs et de leurs besoins. Alors oui, pour les gros... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:08 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 septembre 2007

Niourk, Stefan Wul

Voici un roman placé, à ma connaissance, dans au moins deux bibliothèques idéales: celle du Cafard Cosmique, et celle de Jean-Pierre Andrevon. Ce qui commence à faire lourd, côté lettres d'introduction... Voici donc un enfant noir rejeté par sa tribu, qui nomadise dans ce qui correspond à notre Amérique centrale, sur une Terre presque entièrement asséchée et dépeuplée. Un enfant qu'un enchaînement de circonstances va mener jusqu'à Niourk, la ville en ruines dans laquelle subsiste une technologie qui dépasse complètement... [Lire la suite]
Posté par ekwerkwe à 07:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,